LES TRANSMETTEURS

Aujourd’hui, il n’existe pas de solution technique qui fonctionne sur la totalité de l’Europe. Nous adaptons les configurations en fonction de vos emplacements et couvrons environ 95 % du territoire Européen avec le réseau SIGFOX.

Si vous êtes dans un secteur particulièrement mal couvert par SIGFOX (c’est le cas des secteurs de montagne) nous vous proposons la solution 4G/2G qui elle assure quasiment un couverture totale.

Dans tous les cas nous réalisons systématiquement un diagnostic des réseaux de chaque emplacement pour valider la meilleure solution technique.

Voici nos 3 configurations les plus courantes.

WIFI

Rucher à moins de 500 m de votre domicile équipé d’une box WIFI

Matériel

Transmetteur WIFI + boitier relais à proximité de votre box WIFI


Ruches connectées

Jusqu’à 24 ruches avec les transmetteurs additionnels

Plaine

Zone avec une bonne couverture réseau


Matériel

Transmetteur
SIGFOX ou 4G/2G


Ruches connectées

4 ruches connectées

Montagne

Zone mal couverte et relief accidenté


Matériel

Transmetteur SIGFOX
et transmetteur relais


Ruches connectées

Jusqu’à 24 ruches avec les transmetteurs additionnels

Le relais du transmetteur Montagne peut vous servir de “testeur” et vous aide à déterminer la meilleure position de ce boitier autour du rucher pour chacun de vos emplacements.

Transmetteurs additionnels

Chaque transmetteur connecte 4 ruches simultanément. Avec les transmetteurs additionnels, vous connectez jusqu’à 24 ruches (sur un rucher) avec un seul abonnement.

Les effets des ondes sur les abeilles

Les transmetteurs SIGFOX émettent des ondes inoffensives de très faible puissance qui ne perturbent aucunement les abeilles. Dans la configuration “Montagne” et “WIFI”, le transmetteur principal renvoi des informations au transmetteur relais, dans ce cas la communication se fait par onde FSK également à très faible puissance.

Pour les transmetteurs 4G/2G il sont dans la plupart des cas en mode 4G-LTE qui est une solution a faible énergie comparable à Sigfox. Dans les zones les plus mal couvertes ils peuvent basculer en 2G sur des séquences courtes de quelques secondes.

Plus en détail a propos des ondes ….

C’est un sujet que je prends très au sérieux, pour autant on en entend des vertes et des pas murs en apiculture et je suis pour une approche scientifique extrêmement rigoureuse. Pour parler d’un “problème” d’onde il faut partir d’une expérience réelle, le ressenti ne suffit pas. Il faut au moins 50 ruches dans plusieurs ruchers équipés de balance selon un protocole précis et 50 autres en témoins dans les mêmes conditions mais sans balance. Au terme d’une étude sérieuse on pourra alors peut-être conclure à un problème d’onde ou à l’inverse à l’innocuité des systèmes. Cette étude n’existe malheureusement pas.
Même si le “problème” n’est pas démontré ce n’est pas pour autant qu’il ne faut pas prendre des précautions.
Vous l’aurez compris nos système émette en radio propriétaire vers un boîtier déporté qui lui est loin des ruches. Cette radio émet 10 à 20 fois moins d’énergie que le GSM classique et sur des durées extrêmement courtes de l’ordre de quelques centaines de millisecondes. Pour faire simple un an de fonctionnement de balance équivaut à 3 mn de fonctionnement de GSM 2G en termes d’énergie. Les autres balances en GSM 2G disponibles sur le marché émettent quant à elle l’équivalent de 240 mn d’émission d’un portable soit environ 4h00 d’utilisation à pleine puissance.
Voilà ce que l’on peut dire en terme d’énergie, en revanche cela ne veut pas dire qu’il y a un impact sur les abeilles ou pas, pour ça il faudrait faire une étude.

Jérôme ALPHONSE développeur des balance de ruche CBK